SPASMÖ

La spasmophilie est (aussi...) un roman.

 
 
 

Les critiques page 2

Les critiques page 1

 

Cher Patrick,
je n'ai pas encore lu ton livre et je ne sais même pas si le contenu me plaira quand je le lirai, parce que je le lirai.
Mais ce que je veux te dire, c'est que j'admire ce que tu as fait et je trouve ça simplement phénoménal.
Pour qu'un spasmophile puisse écrire sur sa spasmophilie, c'est qu'il a renoncé au bureau des plaintes et a pu ou a su recommencer à se battre. C'est qu'il n'adhère plus à ses symptomes, mais qu'il les a objetisés, les a mis là devant lui, et leur a tordu le cou. C'est qu'il les a transposés dans l'univers de sa création imaginaire, et ce faisant il a accompli un parcours mental qui l'a mené du cachot sombre et humide des plaintes à oser vivre au grand jour, tel qu'il est, comme il est. Ne te laisse pas abattre par les récriminations et les messages négatifs, c'est juste de la jalousie, parce que toi, tu as osé ce qu'ils n'ont pas osé. Merci pour ce magnifique message d'espoir.

ma réponse

merci david pour cette appréciation pertinente qui me va droit au coeur, parce qu'elle résume très bien, peut-être même mieux que je n'aurais pu le faire moi-même, et en peu de mots (je t'envie...) ce que j'ai entrepris.
En tout cas, cela me prouve que la voie pas évidente choisie pour en parler peut-être comprise, appréciée, et utile.
Le plus difficile pour moi, c'est d'arriver à faire admettre que j'ai réalisé un traval de fond sérieux et bien documenté sur le sujet, malgré la forme apparement humoristique et décalée propre au roman. Le docteur Christophe André l'a fait aussi, et son livre a été très bien reçu, y compris par moi.
Certaines personnes se demandaient : Mais qu'est-ce que c'est que ce Zozo qui se permet d'écrire un roman sur des sujets où seuls les "gens qui font autorité" sont autorisés (justement...) à s'exprimer par voie de publication. Je ne suis pas une "autorité". Je suis plus un littéraire qu'un scientifique, mais je m'autorise quand même , et je pense que certains passages du livre parleront aux gens qui souffrent de spasmophilie, d'anxiété ou de phobies d'une manière beaucoup plus intime et beaucoup plus émouvante que nimporte quel traité médical. Je souhaite que ça leur fasse du bien, et qu'ils arrivent (au moins), au stade de "sérénité" que j'ai moi-même atteint.
(je suis vraiment trop bavard...est-ce que tu connais un psy qui pourrait me soigner ça ?...etc etc...)
patrick

Je viens à l'instant de lire votre premier chapitre et je trouve cela assez super!
J'adore le sens de l'humour, on croirait se retrouver aussi !
Je continue et enverrai mes commentaires

Les commentaires
Cédric VINCENT
Libraire
Coup de coeur
Des dialogues très vivants, des descriptions croustillantes, beaucoup d'humour, de nombreux événements importants qui gardent l'intérêt du récit jusqu'au bout... Voici un roman psychologique très délassant. Patrick Micheletti possède une plume légère, érudite et pleine d'humour.

Aline CORAZZA
manuscrit.com
Coup de coeur
Patrick Micheletti réussit brillamment le pari de parler d'un sujet plutôt "médical" dans un roman plein d'humour avec des personnages plus vrais que nature. Un ouvrage à dévorer, même si l'on n'est pas spasmophile...


Les critiques page 1